Aller au contenu principal

au fil du web…

18 décembre 2009

Il existe des « choses » sur le web assez étranges et que je trouve envoûtantes. Peut être parce qu’elles font appel à ce qu’il y a de plus humain en moi, peut être aussi parce qu’elles réveillent la geek en moi, ou peut être par une sorte de voyeurisme auquel elles font sans nul doute aussi appel.


Je pense notamment à we feel fine qui est un drôle de « truc » (désolée je n’ai vraiment pas de mots pour décrire la chose). Ce site est équipé d’un applet que l’on charge et qui permet de visualiser des ronds de couleurs ou des images sur lesquels on clique, ces ronds correspondent à des courts textes envoyés via le web par des anonymes, on en connaît juste le pays et la tonalité/le sentiment (blues, joie….). On peut aussi resserrer la recherche par pays, sexe de l’expéditeur, âge, tonalité, date…c’est étrange. Un peu comme de se retrouver sur une grève et de voir débouler des milliards de bouteilles à la mer qui n’auraient pas été envoyées complétement intentionnellement. En effet voici le mode de procédé des créateurs du site:

« At the core of We Feel Fine is a data collection engine that automatically scours the Internet every ten minutes, harvesting human feelings from a large number of blogs. Blog data comes from a variety of online sources, including LiveJournal, MSN Spaces, MySpace, Blogger, Flickr, Technorati, Feedster, Ice Rocket, and Google.

We Feel Fine scans blog posts for occurrences of the phrases « I feel » and « I am feeling ». This is an approach that was inspired by techniques used in Listening Post, a wonderful project by Ben Rubin and Mark Hansen.

Once a sentence containing « I feel » or « I am feeling » is found, the system looks backward to the beginning of the sentence, and forward to the end of the sentence, and then saves the full sentence in a database.

Once saved, the sentence is scanned to see if it includes one of about 5,000 pre-identified « feelings ». This list of valid feelings was constructed by hand, but basically consists of adjectives and some adverbs. The full list of valid feelings, along with the total count of each feeling, and the color assigned to each feeling, is here.

If a valid feeling is found, the sentence is said to represent one person who feels that way.

If an image is found in the post, the image is saved along with the sentence, and the image is said to represent one person who feels the feeling expressed in the sentence. […]

This process is repeated automatically every ten minutes, generally identifying and saving between 15,000 and 20,000 feelings per day. »

La valse de tous ces petits points a quelque chose d’hypnotique mais aussi de désespérant et de dérangeant car elle révèle à quel point les blogs et autres moyens d’expression du web deviennent des sortes de journaux intimes ouverts à tous.


Dans un genre moins dérangeant, quoique, mais là les expéditeurs sont volontaires, il y a postsecret:  blog en versions multilingues (suivant les extensions retenues), qui collecte des cartes postales révélant un secret. Les règles de participation sont simples: un envoi anonyme quelle que soit sa forme et révélant un secret. Ce second site est aussi envoûtant parce que révélateur du poids du secret pour chaque être humain mais aussi comme révélateur du besoin de confession sous une forme moderne, le site se conçoit comme un projet artistique et a donné lieu à un livre…


Si jamais quelqu’un doute de la dimension sociale du web montrez lui ces deux sites en guise d’exemple, je crois qu’après consultation il devient difficile de nier cette dimension. Le web est devenu une sorte de confessionnal moderne à ciel ouvert. Les psychologues doivent sans doute étudier le phénomène et écrire des articles sur ce sujet et je crois que si je venais à reprendre cette voie je serais probablement tentée par ce sujet.

Je ne passe pas beaucoup de temps sur ces sites, une fois 5 mn environ tous les deux mois (j’ai compilé mon historique de navigation pour m’en assurer). Mais je ne peux pas me résoudre à les retirer de mes marque-pages car je suis à chaque fois  fascinée par ce que les humains envoient sur le web et puis parfois je savoure juste quelques propos heureux…

Publicités
No comments yet

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :