Aller au contenu principal

Pourquoi t’es bibliothécaire?

25 septembre 2008

(écho à M. Calenge)

C’est une histoire naïve, au départ, c’est la découverte que dans un collège catholique privé il y a une bibliothèque et un CDI, et pas dans l’école gratuite en zone urbaine sensible… C’est la découverte que là où il y a les moyens d’acheter des livres ils sont fournis et pas là où il n’y a ni les moyens, ni la culture du livre. Cela doit être l’une de mes premières révoltes d’adolescente. Et c’est également une de mes plus grande fierté professionnelle, faire partie du réseau qui a construit une médiathèque dans ce quartier là et dans d’autres plus ou moins riches. Aussi avoir contribué à l’extension et à l’enrichissement des collections d’une autre médiathèque en zone urbaine sensible, l’avoir vu grandir, être porteuse d’attentes et avoir assisté à sa rencontre avec son public. Moins naïvement c’est aussi la rencontre avec un grand monsieur des bibliothèques, un stage de DESS d’administration territoriale dans une BDP, après la réussite au concours de bibliothécaire. Un monsieur qui m’a montré qu’il faut commencer par exiger l’impossible, donner et prouver ce que l’on sait faire avant que d’attendre de recevoir et d’augmenter l’exigence envers les autres, comme envers soi-même. Un monsieur plein d’attentions envers les autres, à l’écoute, motivant les troupes, un cadre humain et juste, sachant concilier son éthique personnelle avec sa vie professionnelle. Un grand professionnel aussi : quelqu’un qui ose rêver la bibliothèque idéale avec inventivité et goût pour l’innovation, quelqu’un qui ose aussi monter un plan pluriannuel budgété pour la réaliser. Quelqu’un qui sait faire revivre une belle endormie, et qui l’aide à renaître sous une forme plus éclatante et plus folle.

Et puis enfin ce sont les lecteurs, et surtout les non lecteurs, les équipes, les problèmes à résoudre, les dossiers à monter, les moyens à trouver…

Et puis j’aime le public, j’ai encore des frissons quand un samedi à l’ouverture des portes les locaux se remplissent, cela fait pourtant 8 ans que je fais ce métier…j’espère frissonner encore longtemps.

Et puis j’aime l’idée de réseau, de mutualiser les moyens, d’imaginer des services…et de ne surtout jamais se prendre au sérieux.

Et pour finir c’est aussi un peu pour pouvoir transmettre cet univers, cette chance qu’est la culture… C’est justement parce qu’elle est un luxe qu’il faut la partager, et la bibliothèque est un des meilleurs moyens de le faire.

Publicités
No comments yet

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :