Aller au contenu principal

Portrait d’une fée

4 juillet 2008

Tiens ça fait longtemps que je n’ai pas fait un portrait et aujourd’hui j’ai envie de vous faire le portrait d’une fée.

Laquelle fée m’a un jour offert le livre des princesses en ajoutant un petit mot dessus disant que j’étais une princesse des bibliothèques, ce qui est une affirmation excessivement exagérée. Alors que cette fée, elle, est vraiment une fée des bibliothèques.

Elle n’a pas l’air comme ça la petite fée, avec son air de vivre éternellement au pays des bisounours, je la taquine souvent en lui disant qu’elle habite une maison bleue (vous connaissez la chanson ?….). Pour elle il n’y a pas de gens méchants, ça n’existe pas, il y a des gens dont la gentillesse est temporairement indisponible, des gens qui ont souffert, des gens qui sont malheureux ou encore des gens dont on ne sait pas très bien ce qu’il y a qui cloche mais dont on sait qu’au fond ils ne peuvent pas être méchants, parce que les gens méchants ça n’existe pas. Au pire elle pourra éventuellement traiter quelqu’un de « méchantote », ce qui est vraiment la pire des choses dont elle puisse traiter quelqu’un. Quelques individus pensent qu’elle est née comme ça, mais en fait c’est pas vrai elle est comme ça parce qu’elle le veut, parce qu’elle a décidé de toujours donner le meilleur d’elle-même et de toujours tirer les gens vers le haut, afin qu’il puisse donner le meilleur d’eux-mêmes. Elle a d’abord cette incroyable exigence envers elle-même, ensuite elle trouve le moyen de l’avoir envers autrui sans pour autant que cela soit de l’ordre de l’exigence, mais plutôt de l’ordre de l’invitation. C’est un peu de magie ce qu’elle fait, de la magie envers les gens, de la magie envers les situations, de la magie dans les bibliothèques. Il arrive souvent qu’il y ait une situation compliquée, inextricable, des situations qui se sont enkystées depuis deux siècles et demi, et qui font que les gens ont des vieilles rancœurs qui n’ont jamais été résolues, elle arrive et elle exerce sa magie. On en a vu des renfrognés, des super aigris devenir tout d’un coup tout sucre, tout miel devant leurs problèmes envolés. C’est pourtant pas facile de ce qu’elle fait, ça lui demander du travail, de l’énergie, de la concertation, des heures de palabres, et des efforts pas possibles de concessions et de négociations. Mais au final quand vous y regardez bien ça ressemble beaucoup à de la magie. Là où il y a des problèmes et tensions, après son passage il y a des sourires et des gens qui dialoguent à nouveau. Elle semble toujours avoir du temps à consacrer aux autres, de la confiance à accorder, de la compassion a donner, des idées à partager et des solutions à découvrir ensemble.

Les quelques personnes qui n’apprécient pas ses talents pensent que ça lui est facile, que tout ceci ne lui demande pas d’efforts, ceux-là n’ont pas bien regardé, ils ne voient pas le travail que cela demande, les efforts, la réflexion pour mettre en place, l’attention accordée à chacun pour s’assurer que tous auront un temps de parole, que les idées de tous seront entendues et que chacun trouve sa place à la table des négociations. Ils sont aussi quelques-uns à penser qu’elle est complètement allumée, ce sur quoi ils n’ont peut-être pas tort au fond : je crois qu’il faut vraiment être allumée pour croire que l’on peut changer la vie des gens avec qui on travaille en les faisant venir au travail le matin avec le sourire, en faisant que là où il y avait la boule au ventre il y ait désormais la banane accrochée à la face. Il faut être fou pour penser qu’on peut arriver à instaurer des relations de travail où chacun puisse sentir sa parole prise en compte, son opinion respectée, et ses qualités reconnues, elle est folle comme le sont les fées.

Sa patience légendaire, son attention et son respect vont bientôt s’envoler pour d’autres horizons, et c’est bien dommage parce qu’il y a plein de gens à qui elle va beaucoup manquer, à commencer par moi. Elle exercera désormais sa magie ailleurs que dans les bibliothèques, et les bibliothèques qui l’ont connue seront bien tristes ce jour-là.

Publicités
One Comment leave one →
  1. caroline permalink
    9 juillet 2008 7:28

    Bravo la belle plume pour cet hommage à la fée magique. Moi aussi je la connais la fée, je l’ai cotoyée, trop peu, trop rapidement, j’ai travaillé avec elle et connu la qualité d’attention, d’écoute, l’infinie patience, et le regard positif sur toutes choses. Une précieuse rencontre personnelle et professionnelle. J’ai beaucoup appris à son contact, et ce fut trop court. Mais je suis heureuse pour elle de cette nouvelle page qui s’ouvre vers d’autres horizons.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :