Aller au contenu principal

Tranches de vie : le schizo parano

2 avril 2008

Les services musiques semblent attirer des individus aux profils variés, pour le moins. Là l’individu en question est affecté par ce qui doit être sans doute le plus déchirant et le plus terrible de tous les maux sur cette terre : la schizophrénie, qui en la circonstance semble doublée d’une paranoïa particulière. Je ne veux pas sous estimer les autres maladies existantes sur cette terre mais la schizophrénie est, aux dires de ceux qui en souffrent, un mal dont on ne saurait se faire une idée sauf à en souffrir soi même, décrite comme un déchirement permanent, une torture sans répit même avec les traitements qui ne procurent qu’un mince apaisement.

Celui-ci hante nos murs, selon les répits que lui procurent ses internements successifs, toujours accompagné de sa chapska (y compris l’été), et plus précisément la discothèque. Il est véritablement hanté/ habité par des préoccupations récurrentes, qui semblent s’appliquer à ses diverses personnalités/ ou communes aux diverses voix qui résonnent dans sa tête, je ne sais comment décrire ce que je ne connais pas et pour lequel je ne voudrais surtout pas manquer de respect.

L’espionnage en fait partie, avec pour obsessions les puces-espionnes, les écoutes, et tout ce qui a trait aux moyens éventuels d’espionnage [ordinateurs, livres, portiques antivol (enfin c’est un des moyens qu’il recense)….]

Par ailleurs chaque fois que je le croise je suis en service public, prêt ou retour, et les ordinateurs rament, ce qui arrive souvent, et chaque fois nous avons la même conversation étrange et familière :

« – je suis désolée mais c’est un peu long les ordinateurs aujourd’hui, on a des petits soucis de serveur… »

« – y’a des foetus congelés dans l’ordinateur, c’est pour ça que c’est long…»

« – ah bon vous croyez ? Non je pense que c’est juste que nos serveurs sont un peu vieux et ils fatiguent »

« – non, non je vous assure il y a des foetus congelés dans votre ordinateur c’est pour ça que c’est long, ils s’en servent pour nous espionner… »

« – vous croyez ? Ça m’étonne un peu parce que ce que nous faisons n’est pas intéressant au point qu’on nous espionne, vous savez les disques c’est quand même pas un sujet sensible… »

« -si, si ils nous espionnent jusque dans les bibliothèques, pourquoi vous croyez que ça sonne ? C’est parce qu’ils nous ont mis des puces dedans ! »

« – euh non pas vraiment c’est dans les livres et les CD qu’on met des antivols, vous savez pour pas qu’on nous les vole, c’est ça qui sonne, pas vous, ni les autres lecteurs. »

« – non vous avez rien compris, dit il en s’emballant, ils nous espionnent et y’a des foetus congelés dans les ordinateurs, vous êtes naïve ou vous en faites partie ? »

Histoire de pas donner du grain à moudre à ses soupçons, si jamais il attend après moi pour alimenter ses théories, j’abonde dans son sens par un :

« – ah oui si vous le dites….ça doit être vrai… »

Je le regarde partir en me demandant quelle somme de souffrances, de solitude, d’errances peut être sa vie. Souvent aussi je me dis que la limite entre la folie et la « normalité » doit être bien mince et me demande ce qui a pu le faire basculer dans cet univers, la raison ne saurait être simple, sans doute plusieurs facteurs se sont conjugués pour faire que son esprit bascule.

J’ai une grande tendresse pour ce personnage, qui me donne le sentiment plus particulier, mais peut être à tort, de l’utilité de mon métier, de sa dimension sociale…j’aime à le voir franchir nos portes et quand je ne le vois pas d’un moment je pense à lui, pas sans peine mais pas sans une certaine tendresse non plus…il arrive assez souvent qu’il me manque.

Publicités
No comments yet

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :