Aller au contenu principal

my curator is obsolete

17 janvier 2008

My curator is obsolete, spéciale dédicace à Dath Vader à qui je dois ce titre qu’elle m’a suggéré alors que je m’appretais à passer mon test de grand breton début enssib. [ ah oui cela va sans doute pertuber les puristes mais Darth Vader est une fille…je n’oserais dire que tout fout le camp mais je dirais plutôt que devant la transformation de la trilogie en hexalogie Darth Vader a décidé de se transformer en fille, enfin ça c’est ma théorie].
Non que my curator « à moi » le soit, mais qu’en règle générale je trouve que les cons’ comme les thécaires tendent un peu à être obsolètes, eh oui j’ai décidé de faire polémique aujourd’hui mais j’en ai marre de voir nos stats s’effondrer et notre métier menacé donc je râle.
Campé sur ses positions, avec une souplesse des pattes arrières proche de moins douze, et une vision bien cadrée et bien datée de son métier my curator, comme my librarian, are obsolete…
Dépassée oui la vision  » nous faisons un métier éducatif et strictement éducatif », entérée la position du « les CD, les DVD et Internet sont des produits d’appel », vouée à la mort la sacro-sainte « je ne suis pas un presse bouton »… ou plutôt dépassé(e)s, entéré(e)s, et voué(e)s à la mort les collègues qui en sont convaincu(e)s.
Les mordus du catalogage parfait, les férus de commissions d’acquisition bien calibrées, des circuits du document superorganisés, les obsédés de la Dewey et les monomaniaques du rameau super chiadé oublient juste un détail: google et ses petits camarades de jeu qui ont commencé à creuser nos tombes (dans les règles de l’art bibliothéconomique ou plutôt dans les règles de l’art de la recherche documentaire).
Alors laissons tomber notre vision psychorigide de nos métiers, sortons les boules à facettes, accrochons des sourires à nos faces, retroussons nos manches et faisons nous glamour pour attirer à nouveau le chaland en nous upgradant nous même (je me rends compte à l’instant que j’enfreinds toutes les règles de la loi du fameux Mr Allgood, et m’en réjouis! na!).
Le monde change et comme le disait un certain Darwin « s’adapter c’est survivre »….à quand my curator is a geek? glamour? up-to-date?

Publicités
3 commentaires leave one →
  1. Sophie permalink
    17 janvier 2008 10:02

    Yesssssssssss!
    Hé bé, ça te réussit l’enssib !

  2. Isolde permalink
    27 février 2008 6:34

    Dans mes bras collègue !

    Ca fait plaisir de lire un conservateur comme ça, je me sens moins seule 🙂

  3. Val permalink
    28 février 2008 9:26

    Merci Isolde….mais rendons à César….je ne crois pas que nous sommes les seules à penser cela, ceci dit c’est pas encore la majorité je te l’accorde! Un bon point pour l’enssib les profs y semblent tous conscients que nous vivons un tournant professionnel à ne pas louper et qu’il faut s’activer d’urgence…donc on peut espérer à l’avenir des conservateurs plus « expérimentaux »? hybrides? up-to-date? voir même glamour (bon là je suis super optimiste!)?

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :