Aller au contenu principal

Formation vous avez dit formation

4 janvier 2008

La nouvelle est tombée des téléscripteurs aurait dit l’autre, si seulement la formation en bibliothèques avait des chances d’intéresser les médias autres que professionnels: la formation en bibliothèques devrait se réduire à une peau de chagrin, j’en veux pour argument le passage de 120 jours de Formation Avant Titularisation (FAT) « de mon temps » (je me fais l’impression d’être entrée dans le 3ème âge en écrivant cela) à environ 10 jours…120-10, je pense que l’on peut parler de coupe sombre.

Je ne suis pas la mieux placée pour dire qu’il faut défendre à tout prix les 120 jours de ce qu’il convient de nommer d’ores et déjà « l’ancien temps », en effet tout au long de ma formation je me suis plutôt ennuyée ferme, mais on avait oublié de me dire qu’il valait mieux ne pas avoir lu les éditions du Cercle de la Librairie avant, puisqu’on allait nous les lire pendant (je suis un peu dure mais j’exagère à peine). Cependant j’ai eu l’occasion d’apprécier de rencontrer et échanger avec des ingénieurs, qui vous aident à vérifier les plans que vous transmet un architecte sans y ajouter un seul commentaire pensant que c’est déjà bien beau qu’on daigne vous informer, j’ai trouvé géniaux les stages informatiques, marchés publics (oui je sais je devrais consulter!) et merveilleux certains stages de management. Finalement il n’y a que les stages de bibliothéconomie qui ne m’ont pas passionnée (dois-je envisager une réorientation professionnelle?), mais ce n’est pas parce que je n’y ai pas trouvé mon compte que je me rallierai au camp de ceux qui veulent raccourcir la formation.

Elle est utile, nécessaire et à repenser, alors si on pense qu’elle ne fonctionne pas pourquoi se jetter sur la solution de facilité comme la vérole sur le bas clergé breton, et ne pas plutôt la repenser, réformer…bref ne pas jetter le bébé avec l’eau du bain.

Publicités
One Comment leave one →
  1. Liberlibri permalink
    3 mars 2008 11:36

    Ooooh, ce que tu dis sur la lecture des bouquins du Cercle de la librairie me rappelle des choses… Il faudrait monter un collectif pour les générations futures !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :