Skip to content

Blanc-Montmayeur versus Rameau

19 octobre 2007

On pourrait se méprendre et croire à l’annonce d’un combat de boue, un choc des titans, une lutte entre sumos de la bibliothéconomie.

Que neni il s’agit juste de deux systèmes d’indexation qui s’affrontent pacifiquement
d’établissement à établissement.

Les tenants du système Blanc-Montmayeur mettent en avant sa simplicité d’utilisation, son efficacité toute modeste mais bel et bien réelle, la somme théologique tient en un seul volume, règles d’utilisation incluses.
Les tenants du système Rameau reconnaissent une certaine complexité de mise en œuvre, la « bête imprimée » pèse tout de même pas moins de huit volumes, règles non incluses. Mais le système, pour complexe qu’il puisse être, est aussi précis, détaillé, riche et savant.

L’un est le fruit de l’imagination d’une éminente bibliothécaire et de sa collègue Françoise Danset, manifestement dotées d’un solide bon sens et d’un goût certain pour une simple et saine efficacité. Pas de chichi, pas de tralala, un enfant de dix ans peut utiliser la « Blanc-Mont » sans trop de souci. Bien sûr la contrepartie est que les thèmes manquent parfois de précision, d’affinage, auquel le lecteur doit procéder par lui-même.

L’autre est le fruit de l’imagination, ô combien fertile, d’une équipe de la BNF (lire Bibliothèque Nationale de France). Rien que le nom de la chose donne des frissons : Rameau pour Répertoire d’Autorité-Matière Encyclopédique et Alphabétique Unifié. La chose aussi donne des frissons, pour la maîtriser il convient de suivre des formations : initiation et perfectionnement dans le ou les sous domaines dont on est spécialiste (généraliste s’abstenir ?). Rameau un objet comme la BNF sait en produire, beau, d’une beauté saisissante, riche, dense, complexe, un peu effrayant, sophistiqué, précis et méticuleux. Il y a des règles précises de mise en œuvre des vedettes matières, suivant qu’elles sont noms communs, personne, géographique, etc…Des règles de construction, parce que la création relève de la BNF qui les valide et les ajoute dans sa base…Des règles de termes rejetés, de renvois, d’employés pour….Bref un petit bijou ciselé finement qui frise la perfection.

Dans les deux cas, dans les deux clans, la seule donnée qui vient gripper le rouage c’est l’homme, seule donnée non paramétrable qui échappe aux règles fussent elles simples ou complexes. Au hasard d’un feuilletage de vedettes matières Blanc-Mont on trouve des créations que l’auteur renierait certainement comme « confrérie vineuse bourguignonne », mais Rameau n’est pas en reste je vous rassure, je vous invite à consulter le mot matière lunettes….qui réserve bien des surprises au bibliothécaire (merci aux collègues de couv. ill. en coul. pour la mise à jour de ce petit bijou).

Publicités
2 commentaires leave one →
  1. grrr permalink
    12 mai 2010 11:37

    Oui ? et puis ?
    il y a deux index, parmi d’autres sans doute, et donc ?
    Moi, ce que j’aimerais, c’est moins de blabla pour ne rien dire et plus d’infos. De la valeur ajoutée, du solide, du vrai. Pas juste occuper l’espace pour fourguer son adword et gagner son quart de demi centime d’euro.
    À quoi ça sert l’index qui va louper les 50% des bonnes raisons qu’on peut avoir de lire un livre, et qui ne va pas évaluer sa qualité ?
    Est-ce que ce ne serait pas une façon pour les bibliothécaires de se rendre inutiles alors qu’ils seraient plus utiles à produire des notices, des bibliographies exhaustives, etc. ?

  2. cle permalink
    8 juillet 2013 1:35

    merci pour ces infos très simples et claires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :